Les perdues

Publié le par Paul Freval

elles s'évadent en sifflant et tracent dans la nuit 
moribondes et glacées

elle est velue pourtant
 la place qui sexe à l'aube

à l'aube de ton  sang
 
elle te crie sur la gueule 
tout en les regardant

pour t'aimer aime moi
sur son journal au fond
dans le dessous des rages

pour t'aimer aime moi
voilà ce qu'elle nous vend
et cela se défend

car  quand on perd au jeu
on finit par tricher

Publié dans Vers versus

Commenter cet article