je déteste les filles qui aiment les glaçons

Publié le par Paul Freval

je déteste les filles qui aiment d'autres garçons

déteste aussi vomir en te sachant qui pense à ma mort

possible comme un banco qu'on gratte avec le pouce

la coeur dans les deux cas me cogne comme une secousse

souvent la vie bascule sur un coup de dé

un poisson décongelé, un angine qui dérive

le choix d'un numéro, une danse en boîte de nuit

puis cela suit son cours, nous nous stabilisons

dans quelques beaux efforts qui font le caractère

et parfois la légende, et les quelques amis

qui feront des histoires à notre enterrement

c'était vraiment un con, un gars vraiment gentil

m'a répararé ma caisse, a bien niqué ma meuf

cet enfoiré ! il la prenait pour une salope

je déteste les filles qui aiment les glaçons

(car autour d'un glaçon, y'a toujours une liqueur

qui les rendent maboules, prêtes à sucer la suite

pourvu que ça soit au bout, au bout d'un beau garçon)

Publié dans Vers versus

Commenter cet article