invitation au camping (2006/recueil LES ARMES VIVES,ED.SEUIL)

Publié le par Paul Freval

allons voir horreur si les fleurs de mon coeur
Au gré du vent :des langueurs, des douceurs

(j'ai posé ma caravane devant "the school")

Allons voir mignone avec nos airs cools

si c'est frais, joyeux
("et ton parasol vraiment sans couleur me désole")
Horreur, allons voir si les roses
égaieront nos cyrhoses

et les préparatifs_ hatés, inquiets
plein d'angoisse_ de nos apéritifs.

(soif)

Et nos plants interlopes (beuh)
qui ravivent nos clopes (meuh)?

Allons voir ma soeur ce qui nait du chaos
du mal, des coins chauds
de l'enfer, des déserts et des villes
allons voir très tranquilles
la beauté retrouvée
de tes sens animés
sur la plage où tu cries
ton plaisir et ta vraie sauvagerie.

Publié dans Vers versus

Commenter cet article