statues 97

Publié le par Paul Fréval

elle est mal réveillée
la muse dépareillée
le matin la dévoile
et son haleine chargée
des ruminations et des angoisses
l'ont désérotisée

 

je souffre sur les braises
fit la saucisse à la merguez

 

 


ma langue glisse le long de tes lèvres
et notre amour sans trêve
pour la télévision
nous pousse à de drôles de positions
 

 

 

"reculer c'est bien, mais à partir d'un moment il faut gicler" christophe dugarry


Manger du saucisson sec
Avec Michel Houllebecq

 

 

je suis allé chez le dentiste pour me faire enlever une dent de sagesse
j'ai acheté Libération pour le poster de houellebecq
je vais lire ça dans ma douleur et le sang dans la bouche
1 euro 50 , c'est pas donné
 

 

des heures sans ta présence sur mon mur
ta belle indifférence pendant que je me morfonds derrière mon PC
puis des jours à attendre un signe
je m'agite comme un singe : rien
tu fais le mort
et tu te donnes en spectacle
tandis que je suis sidéré
comme un mari dont la femme fait des strip tease
dans confessions intimes

 

 

il pète dans la nuit
et se répète au fil de ses insomnies
que la vie c'est de la chimie
avant d'être de la poésie

Commenter cet article